L’histoire du Port Sinope :

Le havre de ce fleuve côtier sert de port d’échouage depuis de nombreuses années. Les premiers aménagements sommaires du port datent de 1950. Ainsi, il était un point d’embarquement et de débarquement pour une vingtaine de pêcheurs côtiers, équipés de Doris (bateau à fond plat).

D’autres travaux, réalisés en 1958, consistaient au dessablement de l’entrée du chenal. Le sable extrait avait été utilisé pour remblayer l’espace où a été érigé le camping de Quinéville.

En 1970, le premier capitaine du port, Fernand Massieu, ancien pêcheur professionnel, prend ses fonctions. Les équipements étaient encore quasi inexistants, seuls quelques escaliers étaient creusés dans les berges. Les premiers enrochements ne voient le jour qu’ en 1972.

L’ activité professionnelle, liée au Port Sinope, disparaît au début des années 1980. Les premiers plaisanciers arrivent ensuite entre 1980 et 1985. Des pontons d’accès sont rapidement construits par ces nouveaux usagers.

Cette activité de plaisance perdure aujourd’hui avec 140 bateaux qui s’échouent quotidiennement, au rythme des marées, dans plus de 30 cm de vase. Cette vase assure une protection efficace des coques lors de l’échouage.

Port Sinope Quinéville - Lestre en 1972
Port Sinope Quinéville – Lestre en 1972
Port Sinope : Les portes à flots
Port Sinope : Les portes à flots

Le débit du cours d’eau est régulé, en amont du havre de la Sinope, par des portes à flots. Cet ouvrage, de type pont, permet aussi une liaison routière entre les villages de Lestre ( hameau Simon ) et Quinéville.

Sans ces portes, les 75 maisons des marais seraient régulièrement inondées, notamment lors des grandes marées. Le second intérêt de cette installation est un effet “bâchée” d’eau douce, à chaque marée basse, engendrant un charriage des sédiments accumulés (vase) pour les rejeter vers la mer.

Ce port modeste a su se moderniser ces dernières années, notamment avec la mise en place de nouveaux pontons flottant pour chaque emplacement, l’aménagement de la cale de mise à l’eau, la Capitainerie, la télé-surveillance et la pose de nombreux bancs et poubelles sur chaque berge.

Le port de la Sinope est géré une année sur deux par les communes de Lestre et de Quinéville.

C’est un port familial, avec 140 anneaux, ( 35 bateaux en liste d’attente ) où règne la convivialité et la bonne humeur.

Port Sinope de Quinéville
La Capitainerie du Port Sinope de Quinéville